Initiative „Stop à la bureaucratie absurde!“

Berne, 4 juillet 2012

Communiqué

 

Le PLR regrette l’échec de son initiative „Stop à la bureaucratie absurde!“

Malgré un sprint final enflammé, le nombre de signatures valables n’a juste pas suffi


C’est avec une grosse déception que le PLR.Les Libéraux-Radicaux a pris connaissance de l’échec de son initiative populaire « Stop à la bureaucratie absurde ! ». Les efforts déployés au printemps, dans un sprint final enflammé, n’ont pu rattraper le retard de la récolte des signatures pris les mois précédents. La majorité des signatures non-valables l’ont été en raison de formulaires incomplets (texte de l’initiative coupé) dus à l’inexpérience du PLR en la matière. L’ensemble des membres du PLR, les responsables dans les cantons et les communes ainsi que les parlementaires peuvent cependant être fiers: le PLR est parvenu grâce à un effort intensif à récolter les dernières signatures et à déposer l’initiative. L’expérience engrangée durant la récolte montre que le chemin emprunté par le PLR avant les élections fédérales 2011 était le bon. Le PLR continuera de battre le pavé et d’aller au devant des citoyens de ce pays. Malgré l’échec, cette initiative aura permis au PLR de franchir un premier pas dans ce travail de proximité avec la population – par amour de la Suisse.

 

 

L’initiative a tout de même eu des effets concrets. Il a permis de rendre attentif la population à cette thématique et a influencé les débats politiques. Nous avons pu empêcher un grand nombre de normes bureaucratiques (permis de garde pour les grands parents). Nous sommes également intervenus pour simplifier des domaines comme la construction, l’assainissement des bâtiments ou pour réduire la masse de tâches administratives des entreprises. Le PLR continuera de s’engager contre la bureaucratie absurde. Les signatures récoltées doivent inciter les politiciens à s’opposer à l’augmentation toujours plus grande des lois et des réglementations. Les interdictions entravent toujours plus les libertés des citoyens, leur responsabilité individuelle ainsi que leur esprit d’entreprise. Cela met à mal l’innovation et le progrès de notre pays. Au final, c’est notre croissance et nos emplois qui sont en jeu. Cette abondance de réglementation a un coût pour les entreprises : 50 mia par année. En première ligne, ce sont les PME, véritable colonne vertébrale de notre économie, qui sont touchées. Le PLR s’engage donc pour un Etat svelte et au service des citoyens. L’esprit d’entreprise et l’effort doivent être récompensés. Le PLR se bat pour la liberté et l’esprit d’entreprise – par amour de la Suisse.

 


Contacts:

› CN Fulvio Pelli, 079 230 02 03

› Pierre Weiss, membre du comité directeur, 079 439 44 04

› CN Markus Hutter, 079 430 24 76

› Stefan Brupbacher, secrétaire général du PLR, 079 789 13 81

› Philippe Miauton, porte-parole, 079 277 68 41